Scott Williams : De l’agroforesterie pour les générations futures

« Keep trying, keep learning”

1
Vue générale de la plantation

 

 

Scott Williams a implanté une parcelle agroforestière de 7 ha (17 acres) sur sa propriété dans l’Illinois. La parcelle est située sur la ferme familiale, actuellement exploitée en grande culture par un fermier extérieur à la famille.

Description du projet

Scott est un académicien à la retraite. Cette plantation est pour lui un moyen pour les générations futures d’essayer de nouvelles productions agricoles.

Le champ était jusqu’à la campagne précédant la plantation cultivée en maïs. La plantation est composée uniquement de plantes pérennes natives.  Il a choisi d’essayer différentes combinaisons d’arbres fruitiers et d’arbustes fruitiers.  Les allées sont en luzerne pour produire du foin, qui sera fait par le fermier qui exploite les autres parcelles.

La rentabilité de cette parcelle agroforestière n’est pas l’objectif principal. Dans la démarche expérimentale de cette parcelle, la diversité intra-variétale a été recherchée à fin de créer des références pour la région en terme de croissances et de rendements.

La pluviométrie dans cette zone est aux alentours de 1000 mm par an. Il n’a pas prévu d’installer d’irrigation. L’investissement est trop important. Ce sont les sols les moins productifs de toute la ferme.

La plantation a été réalisée par le Savanna Institute (Bureau d’étude en Agroforesterie pour le quel je suis stagiaire). En deux jours à 4 personnes le chantier a été réalisé.  Tout a été planté à la planteuse à arbre en mai 2015.  Dès le début , tous les arbres ont été protégé à l’aide de tube de protection plastique de 1m20. Ceci a permis dès le démarrage de la plantation un bon développement même si la pression en cervidés est très forte.

Pour ces deux premières années d’installation, le travail principal est la tonte. La luzerne n’a été implantée que lors de la deuxième année de croissance. Pour les années futures la tondeuse ne sera  passée que dans les haies brises vent  entre les rangs pour contrôler l’enherbement. Lors de la plantation un herbicide pré-émergent a été appliqué sur la ligne de plantation. Depuis, rien n’a été réalisé en terme de gestion d’adventices sur le rang d’arbre. Selon le propriétaire l’enherbement sur le rang n’est pas encore un problème, il reste cependant vigilant pour les années futures.  Aucune protection contre l’enherbement n’a été placée au pied des arbres.
Un peu d’élagage a été réalisé. Quelques piquets de protection d’arbres ont été remplacés. Selon Scott ce travail est facilement réalisé.

Le schéma de plantation :

2

Toutes les plantes choisies sont natives de la région, seulement le choix des variétés a été fait pour une adaptation au contexte pédoclimatique et pour une production maximale.

Pour la partie qui suit, j’ai traduit la légende du Plan de plantation de la parcelle agroforestière. J’ai ajouté quelques commentaires sur l’agencement de la parcelle.

Ridge Rows : Plantation des rangs le long des courbes de niveau

Chaque rang est espacé de 9 mètres du suivant.

A – Mûre  variété Chester Thornless. Elles sont plantées tous les 90 cm.

B – Châtaignier Chinois (non greffé), sur le même rang il y a des groseilles variétés Cheakamus et Blackcomb. Les groseilliers sont très tolérant à l’ombre. Ils commencent à produire dès la  3 ème année.  Ils sont plantés tous les 60 cm entre eux et à 90 cm de l’arbre. Il y a 5 pieds de groseilliers entre deux châtaigniers.  Il y a donc un espacement de 4,2mètres entre chaque châtaignier sur une même ligne. Les châtaigniers commenceront à produire dès la 5-7ème année

3
Rang de châtaigniers et groseilliers entouré par la luzerne et les rangs de framboisiers ou mûres à 9 mètres

C – Mûre  variété Chester Thornless

D – Châtaignier Chinois (non greffé). Sur le rang entre les arbres il y a du groseillier variété Nechako  et Blackcomb et du cassissier variété Cherry

E  Framboise  noire variété Bristol plantée tous les 90 cm. C’est l’une des plantes qui a le mieux démarré sur son terrain.

4
Rang de framboisier sans arbres entouré par la luzerne, à 9 mètres des rangs de châtaigniers et cassissiers ou groseilliers

F – Châtaignier Chinois (non greffé) et du cassissier variété Cherry

G – Framboise variété Jaclyn

H – Carryer (pour la production de biomasse et de noix comestible par les animaux). Sur les rangs ont été implantés des cassissiers variété Red Lake.

I – Framboise variété Autumn Britten

J – Carryer avec sur les rangs des groseilles blanches variété Blanka

K – Framboise variété Taylor

L – Carryer avec sur les rang des groseilles blanches variété Blanka . Il y a aussi quelques saules pour fournir de l’ombre rapidement

M – Framboise variété  Lauren

N –  Framboise  jaune variété Anne

 Oak rows : Lignes de chêne

Swamp white oak : Chêne bicolore
Red Oak : Chêne rouge d’amérique

Burr Oak : Chêne à gros fruit
White Oak : Chêne blanc d’Amérique
Redbud : Gainier rouge

S Slope rows

Entre les rangs de l’asperge verte ou de la rhubarbe a été implantée.
La rhubarbe n’a malheureusement pas tenu le premier printemps trop humide.

1 – Pommiers à cidre. Cette année les pommiers seront greffés avec des pommiers à cidre. La volonté est de limiter le travail sur cette parcelle. Ces pommes sont beaucoup plus simples dans la conduite et la commercialisation.

2Kaki

5
Pommier et Kaki avec dans l’inter-rang de l’asperge

3 Pommiers à cidre avec des herbes aromatiques sur le rang (sauge et thym).

 

6
Pommier avec de la sauge sur la ligne et des asperges vertes dans l’inter-rang

4 Cerisier avec des herbes aromatiques sur le rang sauge et thym

 

5 Pawpaw est un fruit endémique qui se développe seulement dans des conditions avec beaucoup d’ombre

6 Pawpaw

Des kakis :

Une vingtaine de variétés différentes de kaki ont été implantées de l’autre côté de la zone boisée.
Du foin de luzerne sera fait entre les rangs

7
La plantation de kaki

Contours  de la parcelle et haie brise vent

8
L’un des deux rangs de peupliers de la haie

La pression en chevreuil est assez importante dans la région. Des protections aux arbres ont été posées pour permettre un démarrage réussi pour les arbres.

 

Lors de la plantation il a été jugé plus prudent de créer une haie tout autour de la parcelle qui servira  à « gaver » les chevreuils. Ceci permettra d’éviter une grosse pression sur les arbres à haute valeur ajoutée. Pour cela ils ont planté 4 rangs de noisetiers américains tout autour de la parcelle. Le noisetier américain a été choisi car il produit des fruits potentiellement commercialisables. C’est un arbre buissonnant qui réagit bien quand il est brouté.  Il est aussi résistant aux fortes températures négatives de la région (contrairement au noisetier européen).

Une haie brise vent de red cedar (Thuya plycata) et de peupliers a été implantée sur la partie Nord de la parcelle.

9
L’un des deux rangs de Red Cedar (Thuya Plicata) de la haie

 

 

10
Rang de noisetier (arbre au premier plan) avec des peupliers (arbre qui dépasse de sa protection) pour densifier la haie

Conclusion :

Dans ce projet beaucoup d’idées ont été mis en route dans le but de créer un endroit unique, qui permettra de créer de la connaissance et de la référence.  Scott Williams reste humble car ce n’est que le début de l’aventure.  Selon lui, c’est en faisant que nous apprenons. La porte du champ des possibles a été ouverte. Il nous reste maintenant à suivre les résultats au fils des années

 

Advertisements

One thought on “Scott Williams : De l’agroforesterie pour les générations futures

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s